L'âge du numérique

L'âge du numérique
95517 lecteurs

2011-05-31

Techno-sentimentalité Facebook


Le succès des médias sociaux ne permet pas de sous-estimer le symptôme dont il est l'expression. On nous dit que Facebook atteindrait maintenant les 700 millions d'inscrits. Les médias sociaux sont à la fois des médias de masse et individualistes. Un paradoxe bien de notre époque et qui la reflète évidemment.Hyperindividualisme au sein des sociétés de masse? Désir angélique d'intégration sociale et de partage intimiste? Valorisation citoyenne compensatrice de nos anonymats? Solitude et malaise individuel? Fascination pour une technologie facile d'usage et ludique ?
Dans tous les cas, il nous faut parler de technosentimentalité. Nous constatons une fois de plus la puissance émotive et intimiste des technologies numériques. Un paradoxe pour les humanistes traditionalistes.
Et nul doute qu'il y ait un bon et un mauvais usage des médias sociaux. Le problème n'est pas le bon, ni l'anecdotique inutile, voire le léger euphorisant, mais le mauvais, dont les effets pervers peuvent être considérables. Les sciences humaines s'y intéressent de plus en plus. Il y a une psychosociologie des médias sociaux à construire. Et bien sûr aussi une mythanalyse des médias sociaux, puisque nous sommes confrontés à l'imaginaire social.
hf

Aucun commentaire: